Les Maisons Familiales Rurales



Les Maisons Familiales Rurales jouent un rôle majeur dans l’enseignement agricole français.


Sous une structure associative, sont enseignées des valeurs comme l’esprit d’initiative, l’apprentissage de l’autonomie et la responsabilité autour d’un projet.


Les MFR sont impliquées, pour ne pas dire imbriquées, dans le tissus local dans toute son acception humaine et structurelle. La forme associative permet à cette école privée sous contrat avec l’État, bien souvent en convention avec le Conseil Départemental, d’être gérée par des parents et des professionnels. La formation dispensée est une formation en alternance.


Dans l’Yonne, nous avons trois MFR qui accueillent des enfants et des jeunes adultes de la 4e au BTS. Les objectifs sont :


• L’orientation

• L’éducation

• La professionnalisation

• L’insertion sociale


Elles proposent également des formations sous statut scolaire en apprentissage et des formations pour adultes. Ces MFR sont des outils indispensables dans nos territoires pour l’éducation et l’insertion des enfants.


Yannick Villain, Directeur de la Maison familiale du Jovinien

Début avril, j’ai rencontré au Sénat Yannick Villain, Directeur de la Maison familiale du Jovinien, située à Villevallier qui souhaitait évoquer avec moi la problématique de l’âge pour l’entrée en 4e.


En effet, un enfant né en fin d’année arrive à 13 ans en 4e et de fait ne peut pas intégrer une MFR (ni faire de stage) car la loi oblige d’être âgé de 14 ans pour intégrer une MFR en 4e. De fait, l’enfant perd un an, pour rien, alors qu’il souhaite cette orientation. Yannick Villain m’indiquait encore récemment sur Facebook avoir “perdu” deux élèves qui n’avaient que 13 ans et qui pourtant passaient en 4e.

Devoir refuser un enfant parce qu’il n’a pas le bon âge alors qu’il veut travailler à son avenir est un crève-cœur…


J’ai interrogé mardi 14 mai au Sénat Didier Guillaume, Ministre de l’Agriculture, lors d’une séance de questions orales au gouvernement. 

À la suite de cet échange, j’ai décidé de rédiger une proposition de loi, destinée à modifier l’âge requis pour intégrer une MFR en 4e, pour que nos jeunes puissent intégrer ces structures le plus tôt possible pour qu’ils n’obèrent pas leur avenir à cause d’une simple question d’âge. Car il ne s’agit pas seulement de leur demander d’attendre un an mais de prendre conscience que cet enfant risque au mieux de perdre cette année, car il ne s’intéresse pas au cursus général, et risque de se détourner de l’école sans même redemander à intégrer une MFR.

Permanence dans l'Yonne

2 rue de l'Egalité

89000 Auxerre

03 86 46 68 31

d.verien@senat.fr

Bureau à Paris

15 rue de Vaugirard

75291 Paris cedex 06

01 42 34 15 69

d.verien@senat.fr