Tourisme dans l’Yonne



La période que nous venons de traverser n’est hélas que le début d’une séquence qui nous est présentée comme un tsunami économique. Pour adoucir son impact, plusieurs voies s’offrent à nous.


1 - Tout d’abord des aides de l’ordre de 18 milliards d’euros.


Ce 19 mai, s’est tenu un comité réunissant des représentants de différentes professions, auquel participait Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères.

Il a confirmé le soutien de l’Etat envers un secteur en souffrance du fait de la pandémie, celui du tourisme, avec un plan de soutien massif pour les acteurs du secteur et des mesures adaptées aux spécificités de chaque territoire.

L’État va également s’appuyer sur les régions pour promouvoir la “destination France” cet été.


Jean-Baptiste Lemoyne : « Aux dix milliards d’euros d’aides et de soutiens annoncés par le Président de la République, nous en ajoutons huit autres. Neuf des dix-huit milliards consistent en des aides directes :


- activité partielle,

- fonds de solidarité qui seront poursuivis jusqu’à la fin de l’année,

- exonérations de charges.

Les neuf autres milliards sont dédiés à des financements et des investissements. »


2 - Et ensuite en voyageant, en prenant nos vacances dans nos régions qui - comme l’annonce la publicité - ont du talent.


La France ! Ce pays magnifique à qui beaucoup d’entre nous ont tant fait d’infidélités depuis si longtemps, grâce à la démocratisation du transport aérien.


Pour relancer l’économie de la machine “France”, au regard des contingences sanitaires, repartir à la conquête de notre propre pays est une bonne idée, j’irais même jusqu’à dire une excellente idée pour tous ceux qui viendraient découvrir l’Yonne…

Naturellement, cela ne compensera pas totalement le tourisme étranger en France qui est très important et dont nous devons souhaiter le retour… En effet, le tourisme contribue fortement à équilibrer notre balance commerciale et cette fermeture des frontières, que ce soit les nôtres ou celles d’autres pays, ajoute au déficit de la France… et de notre Région.

Mais en attendant, partir en vacances en France donnera l’occasion à nos commerces de bouche ou à l’hôtellerie de passer ce cap difficile, en plein dans la période où sont habituellement réalisés les plus gros pourcentages du chiffre d’affaire annuel.


J’y vois là une bonne occasion de communiquer sur les richesses de notre département via nos différents supports de communication, entre autres, au travers de 3 “portails” :


https://www.tourisme-yonne.com :

“Les 7 bonnes raisons qui vont vous faire aimer l’Yonne”.


https://www.jveuxdulocal89.fr :

“Nos terroirs de l’Yonne”.


http://fb.me/laPuisayeaduGenie/ :

“Toute l'actu de Puisaye Forterre se trouve ici !”


Ils regroupent une bonne part des activités à pratiquer chez nous, les incontournables pour les visites de notre patrimoine, les meilleurs commerces locaux et des photos qui vont faire regretter nos visiteurs de ne pas avoir réservé chez nous plus tôt !


Durant ce confinement, on a beaucoup parlé du monde d’après, de la quête de sens, des circuits courts et de la nature. Si beaucoup de “Parisiens” ont choisi de venir s’installer chez nous pour passer le confinement, c’est qu’ils y ont trouvé ce qu’ils cherchaient en termes de cadre de vie, de style de vie et de culture.


À nous de le faire savoir et ainsi, conserver à demeure les forces économiques qui font vivre nos villes et nos villages.

Permanence dans l'Yonne

2 rue de l'Egalité

89000 Auxerre

03 86 46 68 31

d.verien@senat.fr

Bureau à Paris

15 rue de Vaugirard

75291 Paris cedex 06

01 42 34 15 69

d.verien@senat.fr