Maintenir et développer les Maisons de services au public

Mis à jour : 3 avr. 2019



J’ai interrogé lors des Questions au gouvernement du 31 janvier Monsieur Olivier Dussopt, Secrétaire d'État en charge de la fonction publique auprès de Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes publics. Mon intervention était au sujet de la réorganisation prévue en mars des Directions générales des Finances publiques.


J’ai rappelé que de nombreuses fermetures de trésoreries avaient déjà eu lieu et, qu’une fois de plus, ce sont les territoires ruraux qui allaient pâtir de ces économies budgétaires.


De plus, cette refonte ne pourra se faire dans de bonnes conditions qu’avec la concertation des élus locaux... et pas seulement une simple notification. Comme je l’ai rappelé au Secrétaire d’État, « un courrier d’information envoyé à un élu, un mois avant l’arrêt d’un service public, n’est pas une concertation. ».

Concertation des élus locaux d’autant plus importante dans les moments difficiles que nous vivions dans notre pays.


Que des économies doivent être faites, nous pouvons le concevoir. Cependant, on ne peut pas sacrifier continuellement les services publics des territoires ruraux. Ce sont toujours les premiers touchés par les réductions budgétaires.

A force, on éloigne les services et rend difficile voire impossible l’accès aux droits.


J’ai donc demandé que les Maisons de services au public soient intégrées à la réflexion : elles sont les derniers relais de l’administration en milieu rural. Victimes de leur succès, il faut continuer à les développer et les multiplier sur nos territoires. Mais, pour cela, il faudrait que les administrations acceptent de collaborer avec ces relais, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas.


Enfin, j’ai signalé au Secrétaire d’État que de prévoir cette réorganisation en un mois, pendant le Grand Débat national n’était ni une bonne idée ni un bon message envoyé aux gens que de prévoir la fermeture de services publics, alors qu’on en a plus que jamais besoin.


Cette intervention du 31 janvier fut suivie par la visite d’Olivier Dussopt le 18 février dans notre département afin de rencontrer des salariés de la Direction générale des Finances publiques, des entreprises et des services publics.


Également élu d’un territoire rural, il m’a semblé bien comprendre nos spécificités, comme l’éloignement de beaucoup du "Tout internet".


Lors de cette visite, j’ai pu lui rappeler de nouveau l’importance de maintenir, voire de développer les Maisons de services au public et la nécessité d’un lien étroit avec l’administration notamment la DDFIP de l’Yonne.


Nous avons également pu évoquer quelques sujets particuliers concernant le département.

Permanence dans l'Yonne

2 rue de l'Egalité

89000 Auxerre

03 86 46 68 31

d.verien@senat.fr

Bureau à Paris

15 rue de Vaugirard

75291 Paris cedex 06

01 42 34 15 69

d.verien@senat.fr